Menu

Yémen : Le traitement de la COVID-19

Dealing with Covid-19 Yemen - Action Against Hunger

Une jeune fille va chercher de l’eau à un point d’eau d’Action contre la Faim.

Des années de conflit et de combat rendent des pays comme le Yémen plus vulnérables à des maladies comme le COVID-19.

Les communautés qui ont déjà dû tout laisser derrière elles pour assurer la sécurité de leurs familles sont maintenant confrontées à une nouvelle menace silencieuse. Pour le Yémen, faire face à la COVID-19 avec un système de santé en ruine sera difficile, le pays étant confronté à un taux de mortalité extrêmement élevé de 20 %. À titre de comparaison, le taux de mortalité au Canada est de 7 %. Nous nous sommes confiés au Dr Samar Kanzel, Directeur adjoint du programme d’Action contre la Faim au Yémen, pour savoir comment Action contre la Faim répond à la menace du coronavirus au Yémen.

LES PRÉOCCUPATIONS DE LA COVID-19 AU YÉMEN

La nouvelle pandémie touche désormais tous les aspects de la vie au Yémen. Les Yéménites souffrent déjà de malnutrition, de nombreuses personnes sont en sous-poids, et les infections des voies respiratoires, le paludisme et la dengue sont fréquents.

« Nous avons un système immunitaire affaibli », explique le Dr Samar. « L’épidémie de la COVID-19 dans le pays superpose une nouvelle urgence à une autre ; elle nous expose à un risque accru de maladie et diminue la capacité de l’organisme à combattre les maladies».

Les personnes infectées par la COVID-19, ne peuvent pas obtenir l’accès essentiel au traitement en raison du manque de lits d’hôpitaux dans le pays. La plupart des gens pourraient traiter les symptômes chez eux mais n’en ont pas les moyens.

« De nombreuses personnes ne se font pas soigner simplement parce qu’elles n’ont pas les moyens financiers, et non parce qu’elles ne connaissent pas le processus ou le protocole de traitement », explique le Dr Samar.

Les obstacles financiers et le manque d’accès aux soins de santé aggravent une situation déjà critique.

COVID-19 ET L’IMPACT SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE AU YÉMEN

La pandémie a également suscité des inquiétudes quant à l’aggravation de la crise alimentaire au Yémen. De nombreuses personnes ayant perdu leur emploi, les familles se retrouvent sans revenus.

« Les travailleurs au salaire journalier sont soudainement devenus des chômeurs sans revenus », explique le Dr Samar. « Ils luttent pour joindre les deux bouts ».

Le coût de la vie au Yémen a considérablement augmenté à cause de la guerre en cours. Les communautés doivent faire face à l’inflation, à la dépréciation de leur monnaie (le riyal yéménite) et à l’augmentation du prix des marchandises.

« Nous avions déjà une crise ici bien avant le coronavirus, donc vous pouvez imaginer la situation actuelle », dit le Dr Samar. « La situation déjà désastreuse va probablement se détériorer considérablement », poursuit-il.

LA RÉACTION DES CITOYENS YÉMÉNITES À LA COVID-19

Au Yémen, on soupçonne que de nombreuses personnes ont été infectées et sont mortes du virus avant toute annonce officielle du ministère de la santé.

« Nous ne pouvions pas nous attendre à ce que les citoyens soient conscients ou même croient que le coronavirus était réel », dit le Dr Samar. « Même si les médecins ont lancé des avertissements, les gens les ont ignorés jusqu’à ce que le ministère signale officiellement la première victime de la COVID-19 », poursuit-il.

Les voyages aériens, terrestres et maritimes étant complètement suspendus dans le pays, les Yéménites ont estimé qu’une épidémie dans le pays était peu probable. Cependant, à mesure que de nouveaux cas étaient enregistrés, les gens ont commencé à réaliser que le Yémen avait des frontières terrestres ouvertes avec les pays voisins. Les camions ont pu y accéder, et les chauffeurs infectés par le virus ont pu contribuer à la propagation du virus.

ACTION CONTRE LA FAIM : LA RÉPONSE LA RÉPONSE À LA CRISE AU YÉMEN


Une partie de notre intervention d’urgence au Yémen implique des transferts monétaires d’urgence. Ici, les gens attendent six pieds l’un de l’autre pour leurs transferts.

Malgré les restrictions de mouvement dans le nord et le sud du pays, nos équipes d’Action contre la Faim continuent à fournir une aide vitale dans le pays, en traitant les enfants souffrant de malnutrition. Nous avons également fourni à nos équipes sur le terrain les informations spécifiques dont elles ont besoin sur la protection contre le virus.

« Nous avons lancé des campagnes de sensibilisation et formé tous les travailleurs de la santé ainsi que notre personnel d’Action contre la Faim », explique le Dr Samar.

En formant les travailleurs de la santé et nos équipes, nous espérons que le message se répandra dans leurs familles, ainsi qu’auprès de leurs parents et de leurs voisins.

Notre personnel diffuse également le message en se rendant dans les communautés, en utilisant des guides visuels et en menant des campagnes de sensibilisation de porte à porte.

« Nos volontaires se rendent dans les foyers ruraux et se rendent dans les zones reculées pour rencontrer les différents ménages », explique le Dr Samar. « Ils s’assurent que ces réunions se déroulent à l’extérieur dans des espaces ouverts où ils parlent du coronavirus et des moyens de se protéger », poursuit-il.

Ainsi que des campagnes de sensibilisation, nous avons également pris des mesures pour réduire le coronavirus en installant des stations de lavage des mains et en améliorant l’approvisionnement en eau dans le pays.

Le système de santé du Yémen, déjà dévasté, est maintenant mis à rude épreuve en raison de cette nouvelle pandémie.

« En tant que travailleurs humanitaires, nous voulons aider, mais nous avons les mains liées », déclare le Dr Samar.


FONDS DE SECOURS COVID-19 
Aidez-nous à intensifier nos efforts pour arrêter la propagation et sauver des vies.


 

Comments