Menu

Vous rendez nos succès possibles

Tous les enfants méritent de voir 2018.

Photo: Kathleen Prior pour Action Against Hunger.

Une lettre de notre Directeur exécutif, Danny Glenwright.

Ce n’était certainement pas l’année que l’on espérait.

Alors qu’il nous reste quelques semaines avant la fin de l’année 2017, nous nous devons de ne pas oublier les 3,1 millions d’enfants que nous n’avons pas pu sauver cette année. De l’épidémie de choléra au Yémen aux ouragans dévastateurs dans les Caraïbes, 2017 fut un défi.

Vous pouvez faire en sorte que cette année se termine sur une bonne note.

Plus tôt cette année, nous avons vu que les Canadiens et Canadiennes comme vous ont permis de faire la différence entre la vie et la mort d’enfants au Soudan du Sud. Votre engagement pour lutter contre la faim a mis fin à la famine dans ce pays, sauvant la vie de 31 000 enfants.

A travers le monde, la malnutrition demeure la première cause de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans. Grâce à vous, Action contre la Faim lutte contre la malnutrition infantile et aide les communautés à devenir autonomes depuis près de 40 ans.

Avec votre aide, nous pouvons continuer à atteindre les oubliés pendant la saison des Fêtes. Des personnes comme Dildar Begrum, l’une des nombreuses mères Rohingya qui luttent pour maintenir leurs enfants en vie.

Dildar a donné naissance à son fils alors qu’elle parcourait à pied la dangereuse route qui mène du Myanmar au Bangladesh, avec ses cinq enfants à charge. Elle n’a toujours pas donné de nom à son nouveau-né.

Elle nous a raconté qu’elle a lâché un soupir de soulagement lorsqu’elle est finalement arrivée au camp de réfugiés au Bangladesh. Pourquoi ? De loin, elle a aperçu une bannière d’Action contre la Faim. Elle avait entendu parler de notre travail au Myanmar et a immédiatement su que son fils aurait une chance sérieuse de s’en sortir au Centre d’Urgence d’Action contre la Faim dans le camp de réfugiés.

Mais sans vous, notre équipe d’urgence ne peut pas soutenir les mères comme Dildar. La vie de leurs enfants dépend de votre générosité.


Dildar Begum. Photo: Kathleen Prior.

Par exemple, offrir pendant les Fêtes un kit de survie d’une valeur de 110 $ rétablira la santé d’un enfant malnutri comme le fils de Dildar, offrira à sa famille un abri simple et de l’eau saine.

Les cadeaux comme celui-ci ne sont pas seulement vitaux, mais ils sont aussi un investissement judicieux pour un monde plus sain, plus productif, et pacifique.

Mais plus important encore, votre cadeau va garantir que plus d’enfants comme le fils de Dildar pourront voir 2018.

Nous avons vu en juin que, lorsque les Canadiens et Canadiennes s’unissent, nous pouvons changer le monde, comme nous l’avons fait au Soudan du Sud. Votre engagement a directement permis de déclasser l’urgence de la famine, terme technique pour désigner la forme la plus sévère de crise alimentaire.
Heureusement, les donateurs comme vous étaient là pour sauver des vies.

Maintenant, au Bangladesh, les enfants représentent plus de la moitié des 604 000 réfugiés qui ont fui le Myanmar. Echappant à la violence, les enfants arrivent au Bangladesh en ce moment même, sans n’avoir rien mangé depuis des jours. Ils ont perdu leur domicile, leurs biens, et souvent un parent ou les deux.

A l’occasion des Fêtes de fin d’année, vous pouvez aider ces enfants en leur offrant le cadeau d’un estomac plein, d’un endroit sec pour reposer leurs têtes, et de l’accès à de l’eau potable, afin qu’ils puissent voir 2018.

En effet, votre compassion est déterminante dans la lutte contre la faim et pour la vie d’enfants comme ceux de Dildar.

Avec tout ce que vous avez accompli cette année, et malgré toute la fierté que vous devez ressentir après avoir sauvé tant de vies, notre travail est loin d’être fini. Sans ressources adéquates dans les endroits comme le Bangladesh, nous devrons peut-être diminuer ou suspendre nos efforts. Mais avec votre soutien, en 2018, nous ne perdrons pas une fois encore le combat des 3,1 millions d’enfants face à la malnutrition.

C’est pourquoi je vous demande de faire un cadeau de fin d’année le plus généreux possible.
Dans la prochaine minute, deux enfants de plus vous mourir de malnutrition aigüe sévère. Plus d’enfants, comme le nouveau-né de Dildar, vont arriver dans des camps comme ceux au

Bangladesh, au bord de la mort avant même d’avoir eu une chance de vivre.

Vous savez que nous pouvons réduire le nombre de morts. Vous pouvez faire en sorte que des enfants comme le fils de Dildar puissent vivre pour avoir une chance de s’en sortir, et un nom.

Merci de faire partie de ce travail vital.
Meilleurs vœux pour cette saison des Fêtes à venir,

Danny Glenwright,
Directeur Exécutif

P.S. N’oubliez pas : La date limite pour recevoir un reçu fiscal pour 2017 est le 31 décembre.
P.P.S. Il ne suffit que de 110 $ pour fournir un kit complet de provisions vitales pour une famille.

 

 

VISAGES DE RÉFUGIÉS

Photos: Kathleen Prior pour Action Against Hunger.

Comments