Menu

Népal: Six mois plus tard, la reconstruction continue

Un vendeur sur le marché discute avec un membre de l’équipe d’Action contre la Faim, à Katmandou. Six mois après le tremblement de terre, le pays se reconstruit doucement. 

Le samedi 25 avril dernier, un violent séisme de magnitude 7,8 a frappé le Népal, tuant près de neuf millions de personnes et en blessant beaucoup d’autres. Deux semaines plus tard, le 12 mai, un deuxième tremblement de terre a frappé le pays, détruisant plusieurs habitations et causant d’autres traumatismes physiques et émotionnels pour les enfants et leurs familles. Nos équipes, déjà présentes au Népal pour traiter la malnutrition infantile mortelle, ont immédiatement lancé une intervention d’urgence. Six mois plus tard, nous restons déterminés à aider les familles à reconstruire leurs vies et à soulager leurs traumatismes.

Samshana Koju, 26 ans (à gauche) avec sa mère Krishna et ses deux jumeaux âgés de 10 mois, Ramanika et Samanika Koju quittant l’hôpital Siddhi Memorial de Bhaktapur. Samshana a reçu des conseils et du soutien de la part d’Action contre la Faim.

Nous savons que près de 9 000 personnes ont perdu la vie et des milliers d’autres ont été blessées. Près de 60 000 Népalais ont été déplacés dans 120 sites à travers 13 zones différentes. Aujourd’hui, six mois après le séisme, beaucoup se préparent à rentrer chez eux, dans l’incertitude de ce qui les attend.

Action contre la Faim est fière de faire partie du processus de récupération et de reconstruction. Nos équipes ont été actives au Népal depuis près d’une décennie et nous avons été en mesure de réagir rapidement. À ce jour, nous avons :

  • Identifié 35 932 enfants de moins de cinq ans atteints de malnutrition
  • Admis 219 enfants aux programmes thérapeutiques ambulatoire
  • Fourni une assistance alimentaire complémentaire à 7 316 enfants de moins de cinq ans
  • Fourni des conseils maternels à 17 060 femmes
  • Fourni 1 942 abris et 2 165 kits de cuisine et distribué des sacs pour conserver les graines à 527 ménages
  • Fourni une aide financière en l’échange du nettoyage des débris à 2 400 ménages
  • Fourni de l’eau ainsi que des solutions d’hygiène et d’assainissement à 41 625 bénéficiaires au sein des communautés et des sites de déplacement
  • Fourni un soutien en santé mentale à 5 798 personnes dans les communautés, les camps et les centres de santé
  • Formé 1 028 personnels de santé, enseignants et travailleurs humanitaires aux pratiques de soin et de santé mentale

L’hiver approchant, des milliers de personnes vivant dans les villages de montagne sinistrés et les camps de déplacés auront besoin d’une aide d’urgence. Nous continuons à renforcer nos programmes pour aider les sinistrés à faire face au froid de l’hiver. Nous allons également continuer à fournir des traitements d’urgence et des soins de suivi aux enfants souffrant de malnutrition. Et, nous travaillons avec les autorités sanitaires népalaises afin d’intégrer au sein des services de santé une approche de traitement de la malnutrition basée sur la communauté. Cela signifie que les enfants peuvent recevoir les soins dont ils ont besoin de toute urgence au sein même de leur communauté, avant que leur état ne devienne critique.

Des enfants jouant à la garderie du camp de Bode où Action contre la Faim fournit aux familles un soutien psycho-social.

Comments

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *