Menu

Le chemin de Rodrick vers le rétablissement

Forms of Malnutrition - Action Against Hunger Canada

Rehema a persuadé le père de Rodrick de la laisser emmener son petit-fils. Photo : Elphas Ngugi pour Action contre la faim, Tanzanie.

Rehema s’est battue avec acharnement pour son petit-fils. En fait, elle s’est battue pour les six enfants dont elle a la charge. Il y a quatre ans, sa fille, Furaha, a donné naissance à un garçon, Rodrick. Peu après, elle et son mari se sont séparés. Furaha a été forcée de laisser son enfant de trois mois à son père et sa famille ne lui a pas permis de lui rendre visite.

De plus en plus préoccupée par la santé de son petit-fils, Rehema a essayé de lui rendre visite aussi souvent que possible. Elle a constaté que la santé de Rodrick n’était pas bonne : « Il y avait des jours où je lui rendais visite et il pleurait toute la journée. Cela me brisait le cœur. » Rehema a finalement réussi à persuader le père de la laisser emmener son petit-fils. Rodrick s’est installée chez elle, où elle s’occupe également de trois de ses enfants et de deux autres petits-enfants.

Rehema est inquiète de ne pas pouvoir subvenir aux besoins de sa famille nombreuse. L’année précédente a été difficile : les pluies et les récoltes ont été mauvaises. Rehema et son mari, Jacob, travaillent dans les fermes voisines, où ils gagnent souvent moins de 1,60 $ pour trois jours de travail. Ils utilisent le peu d’argent qu’ils gagnent pour acheter des produits de première nécessité comme de la farine, de l’huile et du savon.


Rodrick vit maintenant chez ses grands-parents, Rehema et Jacob. Photo : Elphas Ngugi pour Action contre la faim, Tanzanie.

Quelques mois après avoir emménagé chez ses grands-parents, Rodrick était constamment malade, son ventre proéminent et ses joues gonflées. Rehema a continué à lui donner du gruau, en espérant que son état s’améliore. Mais le gonflement s’est étendu à ses pieds et à ses mains.

Dans une clinique voisine, les travailleurs de la santé ont mesuré le bras de Rodrick pour détecter une éventuelle malnutrition. Le ruban à mesurer a indiqué qu’il était en bonne santé, mais ils ont vu qu’il était faible, fébrile et pâle. Ils savaient que quelque chose n’allait pas. Après avoir essayé différents remèdes, le personnel de santé a orienté Rodrick vers l’hôpital du district, où nous gérons un centre de traitement nutritionnel spécialisé.

Le voyage vers l’hôpital n’a pas été facile. Les grands-parents sont partis à 4 heures du matin et ont marché tout le long du trajet, en transportant Rodrick à tour de rôle. Rehema le portait sur son dos et Jacob le prenait pour franchir les rivières et les terrains difficiles.

Neuf heures plus tard, Rodrick a été admis à l’hôpital et on lui a diagnostiqué des formes graves de malnutrition : œdème et kwashiorkor, des conditions causées par un manque de protéines qui entraîne un gonflement et une léthargie.

Rapidement, notre équipe a stabilisé le garçon et l’a soumis à un régime de traitement. Rodrick a été un patient facile : il adorait le lait maternisé et s’excitait quand il voyait les infirmières le préparer. Après une semaine, Rodrick s’est senti mieux – le gonflement a diminué, son appétit est revenu et il est redevenu actif. Il a obtenu son congé d’hôpital et ils sont rentrés à la maison.


Rodrick a été orienté vers l’hôpital du district, où son état s’est rapidement stabilisé. Photo : Elphas Ngugi pour Action contre la faim, Tanzanie.

« Je suis heureuse que la santé de Rodrick se soit améliorée », dit Rehema. « Il avait l’habitude de dire « je suis fatigué », mais il n’est plus fatigué. Quand on lui disait de porter quelque chose, il disait « je n’ai pas la force ». Maintenant, il va beaucoup mieux. »

À l’hôpital, Rehema a appris beaucoup sur la nutrition et l’hygiène, notamment comment faire cuire des légumes, faire bouillir l’eau potable et nourrir les enfants avec des aliments locaux. Elle a mis ces leçons en pratique à la maison. Elle s’inquiète toujours de savoir comment nourrir sa famille nombreuse, mais elle trouve du réconfort dans le fait que la santé de Rodrick s’améliore.

 


Joignez-vous à notre communauté

Vous voulez vous joindre à la lutte contre la faim ? Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour rester informé(e) des dernières nouvelles et des derniers événements d’Action contre la faim.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

 

 

Comments