Menu

EN FONDANT UNE BRANCHE D’ACTION CONTRE LA FAIM, CES DEUX LEADERS SE SONT RETROUVÉS

Kamillia et Angelica représentant l’Action contre la Faim, chapitre du Collège Glendon

Action contre la Faim invite tout le monde à nous joindre dans la lutte contre la malnutrition. Nous avons récemment eu l’honneur de rencontrer Kamillia et Angelica, qui ont fondé une nouvelle branche d’Action contre la Faim à leur université. Ces deux jeunes leaders partagent leur histoire:

Nous avons mis sur pied une branche d’Action contre la Faim à notre petit campus universitaire, le Collège Glendon (l’Université York).

Notre président, Kamillia Grove, a appris l’occasion pour la première fois au Jour de la Terre en avril 2018. C’était un dimanche frais, mais ensoleillé à Nathan Phillips Square quand elle a remarqué pour la première fois le kiosque d’Action contre la Faim Canada ou, plutôt, les petites plantes qu’ils avaient exposées. Son amie a engagé une conversation avec les gens qui s’occupaient du kiosque. Intrigué, Kamillia a demandé s’ils avaient des possibilités pour les étudiants de niveau postsecondaire. C’est cette simple question qui a transformé toute son expérience universitaire.

Tout au début, notre future présidente était très nerveuse à l’idée d’ouvrir une section d’Action contre la Faim à son université. Après avoir bien réfléchi, elle a décidé que c’était quelque chose qu’elle devait faire, même s’il fallait paver sa propre voie. Elle savait qu’elle avait besoin d’une complice et que la personne parfaite pour ce travail serait son amie Angelica Chand, sa camarade et sa chère amie. Angelica s’est empressée de relever le noble défi et elle est rapidement devenue vice-présidente d’Action contre la Faim : la Branche Glendon.

Notre première année a été remplie de défis, de succès, de courbes d’apprentissage abruptes et, surtout, de passion. Notre processus d’installation a été long et confus. Aucun de nous n’avait jamais fondé de club auparavant, alors nous avons dû le découvrir nous-mêmes, à partir de zéro. Nous avons rédigé la constitution de notre club, recueilli une liste d’étudiants intéressés et soumis la demande d’inscription au club. Bien qu’ayant reçu presque deux douzaines de noms de camarades intéressés, lors de notre première réunion, aucune camarade n’a assisté, malgré toutes les collations que nous avions annoncées ! Nous savions que l’un de nos plus grands défis serait la participation des étudiants, puisque nous sommes basés sur un tout petit campus.

Nous avons trouvé que l’une des meilleures stratégies pour combattre le manque de connaissances sur le fonctionnement d’un club, et le défi d’un petit campus était de collaborer avec d’autres clubs. Nous avons donc profité de toutes les occasions qui se présentaient pour travailler avec les autres.

Notre premier événement était centré sur l’éducation alimentaire ; nous avons collaboré avec Roots and Shoots, le club de l’environnement, dont Kamillia est la coordonnatrice en médias sociaux. Nous avons installé notre campement dans notre café étudiant, Lunik, avec des démonstrations visuelles, des dépliants sur l’entreposage des aliments et un grand tableau rempli d’information, prêt à nous guider à travers notre présentation et nos discussions. On a même fait un tirage pour un prix. Nous avons appris l’importance d’une préparation minutieuse et du choix de l’emplacement. La prochaine fois, nous prévoyons de choisir une zone plus fréquentée afin d’attirer plus d’étudiants!

Pour notre deuxième événement, nous avons collaboré avec un autre club, l’Association étudiante des études internationales, pour la Semaine du développement international. Les membres du bureau d’Action contre la Faim Canada à Toronto ont gracieusement offert de faire une présentation sur la façon dont les ONG s’attaquent aux inégalités auxquelles les femmes sont confrontées dans l’accès à une alimentation adéquate. C’était une excellente occasion d’apprentissage pour tous les étudiants.

Notre dernier événement était en collaboration avec l’Association étudiante musulmane Glendon. Chaque année, ils organisent un dîner de charité pour lequel ils choisissent une organisation différente à soutenir. Un ami de Kamillia qui était impliqué dans l’organisation nous a recommandé de collaborer et de choisir Action contre la Faim ! Pour ce dîner de charité, nous avons appris ce qui est nécessaire pour planifier un événement à grande échelle. Avec plus de 40 étudiants, nous avons tous amassé environ 500 $ pour la crise de la faim au Yémen.

Bien que la création d’un club soit venue avec ses défis, nous ne les considérerions pas nécessairement comme tels. C’étaient d’excellentes occasions d’apprentissage et nous étions impatients de nous améliorer ! Nous les avons attaqués de face, avec passion pour la cause, ce qui les a rendus faciles à affronter. Ce faisant, nous avons appris à paver notre propre voie, à demander de l’aide au besoin et à contribuer indéfiniment à notre communauté, localement et mondialement. Nous avons aussi appris beaucoup de choses sur la direction, la résilience, le travail acharné et le travail d’équipe. Rétrospectivement, il semble ridicule de voir à quel point nous étions nerveux au départ ; nous sommes si heureux d’avoir fait cet acte de foi. Au-delà de notre croissance professionnelle et personnelle, c’est formidable de contribuer à Action contre la Faim et de contribuer à toutes les grandes choses que l’organisation est capable d’accomplir ; nous avons hâte de recommencer cette année scolaire !

 

Comments