Menu

Action contre la faim prévient d’une augmentation de la faim en Amérique latine en raison de la pandémie de COVID-19

COVID-19 Latin America - Action Against Hunger

Des membres de l’équipe d’Action contre la faim font la démonstration de techniques d’hygiène appropriées.

« L’Amérique latine est confrontée à une crise alimentaire sans précédent en raison de la pandémie », indique Benedetta Lettera, notre responsable de bureau en Amérique latine. « C’est une tempête parfaite. Une crise sanitaire majeure, accompagnée d’une crise socioéconomique, sont venues exacerber une situation déjà complexe avant la pandémie. »

Selon les estimations de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), 29 millions de personnes supplémentaires pourraient basculer dans la pauvreté à mesure que l’économie se contracte et que le chômage augmente.

Après des années de progrès constants dans la lutte contre la faim, l’Amérique latine a enregistré en 2019 la plus forte augmentation globale de la prévalence de l’insécurité alimentaire. Selon le dernier rapport des Nations Unies, si aucune mesure préventive n’est prise, d’ici 2030, 67 millions de personnes pourraient souffrir de la faim en raison de l’impact de la pandémie et d’autres crises régionales, comme la sécheresse en Amérique centrale.


Nos équipes encouragent des comportements sains, notamment le lavage des mains, pour aider à prévenir la propagation de la COVID-19.

« Au Pérou – le pays avec le cinquième plus grand nombre de cas confirmés – des milliers de familles passent des jours sans nourriture, parcourent des kilomètres à la recherche de nourriture et sont revenues à des « pots communautaires » [de nourriture] autogérés entre les quartiers, qui n’avaient pas été organisés depuis les années 1990, alors que le pays subissait une grave crise économique », explique Amrica Arias, notre directrice au Pérou.

Avant la pandémie, 20 % de la population péruvienne vivait dans la pauvreté et survivait grâce à l’emploi informel. Avec des mesures de quarantaine et sans possibilité de travail, ces personnes déjà vulnérables se sont retrouvées dans des conditions extrêmement difficiles.

« Rien qu’à Lima, un million de personnes, issues non seulement de la classe la plus pauvre mais aussi de la classe moyenne, souffrent d’insécurité alimentaire. La baisse des revenus a modifié le régime alimentaire des familles, qui ont remplacé des aliments plus nutritifs et plus chers comme les produits laitiers, la viande, les fruits et légumes, le poisson et les fruits de mer par des aliments moins chers, plus riches en graisses saturées, en sucre, en sodium et en calories », ajoute Amrica.

Au Pérou, nos équipes fournissent une aide alimentaire et un soutien aux moyens de subsistance aux familles confrontées à la faim. Nos équipes ont distribué 40 000 kilos de nourriture donnés par le secteur privé et les institutions péruviennes. En outre, nous travaillons avec le ministère de la Santé pour aider à prévenir la COVID-19 par des campagnes de diffusion et en fournissant des équipements de protection et des produits d’hygiène. Nos équipes ont entendu des familles dire qu’elles n’avaient plus accès à des produits d’hygiène depuis des mois parce que tous leurs revenus ou leurs économies avaient été utilisés pour acheter de la nourriture.


Nos équipes distribuent de la nourriture aux populations les plus vulnérables.

En Colombie, la COVID-19 a aggravé les problèmes structurels du pays et exacerbé les besoins des personnes les plus vulnérables.

« Il y a une grande inquiétude au sujet de la pauvreté cachée, qui touche les classes moyennes qui pourraient bientôt tomber dans la pauvreté, et au sujet des systèmes de santé, qui sont soumis à une énorme pression pour répondre à la crise sanitaire. C’est particulièrement grave dans les zones rurales et isolées », déclare Pilar Medina, notre directrice adjointe en Colombie, qui met également en garde contre l’insécurité alimentaire dont souffrent les enfants.

« Les principaux espaces de protection pour les petits étaient les écoles, et quand les écoles ont fermé, ils se sont retrouvés sans cette ration de nourriture qu’ils recevaient », ajoute Pilar, qui explique qu’avec la fermeture des écoles, le nombre de chiffons rouges sur les fenêtres – un signal pour l’aide urgente utilisée en Colombie – a commencé à se multiplier.

En Colombie, nous distribuons de la nourriture et surveillons l’état nutritionnel des enfants dans les zones frontalières, tout en travaillant à la prévention des maladies grâce à des séances de sensibilisation à l’hygiène et à la distribution de fournitures dans les zones urbaines densément peuplées comme Bogota. Nos équipes travaillent également en étroite collaboration avec les autorités locales pour désinfecter et prévenir les maladies dans les établissements de santé.


Nos équipes de nutrition continue de mener nos interventions vitales au Guatemala et dans le monde entier. Elles ont adapté leurs méthodes pour se protéger et protéger les communautés qu’elles desservent contre le coronavirus.

Dans toute l’Amérique centrale, le désespoir grandit chaque jour. Les cas de COVID-19 augmentent et les conséquences frappent durement les populations les plus vulnérables.

« La pandémie a provoqué une augmentation du nombre d’enfants souffrant de malnutrition aiguë, paralysé les exportations et augmenté le nombre de travailleurs informels, qui représentent aujourd’hui 70 % de la main-d’œuvre du pays », affirme Miguel Angel Garcia, notre directeur régional pour l’Amérique centrale.

Contre toute attente, les envois de fonds, qui avaient diminué depuis le début de la pandémie, ont augmenté en juin, grâce à la solidarité des migrants vivant aux États-Unis. « Les envois de fonds sont la principale source de revenus du Guatemala. Le mois dernier, ils ont atteint deux milliards de dollars, ce qui a permis à la population guatémaltèque d’éviter de tomber dans une vulnérabilité plus extrême », explique Miguel.

En Amérique centrale, nos équipes distribuent et fournissent des trousses de désinfection et d’hygiène et forment les établissements de santé aux protocoles de désinfection, de soins et de prévention.


FONDS DE SECOURS COVID-19 
Aidez-nous à intensifier nos efforts pour arrêter la propagation et sauver des vies.


 

 

Comments